72 rue de la verrerie
75004, Paris

Métro Hôtel de ville / Châtelet

Horaires d’ouverture
Du mardi au dimanche : 12h00–19h45

Nous, nous sommes 2, Aude et Aude.

Il y a la Blonde et la Brune, la Grande et la Petite.

La Blonde vient de Bretagne et ne pourrait vivre sans beurre salé. Issue du monde bien différent de la finance, elle décide de faire une pause et de partir en tour du monde. Son premier arrêt: Ushuaïa.

La Brune est parisienne. Un peu de sang belge coule dans ses veines mais son cœur est bien français. Après de nombreuses années dans l’industrie et une bonne remise en cause, elle part avec mari et petit garçon en tour du monde. Leur étape au 6ème mois: Ushuaïa.

A part notre prénom, nous n’avions strictement rien en commun et pourtant… les surprises de voyages ce sont souvent des rencontres improbables qui se terminent 4 ans plus tard par une pâtisserie au centre de Paris.

Installées dans une petite auberge de jeunesse, la Terre de Feu argentine les accueillent entre plusieurs tempêtes de neige. Ce fut la première fois qu’Aude (la blonde) parla d’un projet un peu fou, produire et vendre des canelés.

Un voyage, ce sont toujours des péripéties mais entre tempêtes de neiges, routes barrées, bateau stoppé, luge, jeux, vols de papiers, barbecue ou encore usine Liebig et Cabo Polonio; les 2 Audes ont traversé deux pays, parcouru plus de 3000km et cohabité pendant 5 semaines.

De là, leurs chemins se sont séparés à Buenos Aires.
Les retrouvailles ne se font qu’un an plus tard. Tout le monde est de retour à Paris. Aude (la Blonde) quitte la finance et sa Bretagne natale et Aude (la Brune) s ‘occupe de sa nouvelle petite fille et délaisse l’industrie. Choix professionnels, reconversions, les questions se bousculent, les discussions s’animent et le choix est fait: lançons nous dans les canelés!

Nous sommes en octobre 2016 et nous nous inscrivons au CAP Pâtissier.

Un an plus tard, nous ouvrons Aux deux canelés et lorsque nous regardons en arrière, nous nous disons « mais bon sang, quelle extraordinaire aventure! »